• Petit historique du village

    AUBIGNEY, canton de Pesmes        |

    Dépendance : un moulin situé au sud-est du village, sur le ruisseau de la Résie.

    25 ménages en 1614 -  68 en  1829 -  86 en 1864


           Il  est fait mention d'Aubigney   dans   des   documents du 13e siècle, et d'un prior (prieur) de Albineio, ce qui indiquerait qu'un couvent y existait à cette époque. Dans une prairie au sud du village, vestiges des fossés qui ceignaient l'ancien château seigneurial.

        On conserve dans les archives de la commune un curieux document des odieuses exigences que comportait le régime féodal : c'est un acte de l'année 1501, par lequel dame Nicole Perrot veuve Barangier accorde, au nom de ses enfants, seigneurs d'Aubigney, certaines franchises aux habitants, et fait remise d'amendes à ces derniers, mais en leur imposant l'obligation d'aller par tour battre l'eau la nuit, avec des perches, pour empêcher les grenouilles de crier, afin que lesdits seigneurs puissent tranquillement dormir. Si, au temps féodal, quelques corvées ont pu avoir une origine légitime, ou s'établir avec une certaine équité, arbitrio boni viri, comme on disait, rien de semblable ne justifiait celle dont nous parlons ; on ne peut que la reléguer parmi ces droits scandaleusement abusifs que s'arrogeaient les hommes titrés d'autrefois, et qui avilissaient un fastueux seigneur encore plus que le serf forcément soumis à ses capricieuses volontés.

    * L'église d'Aubigney, placée sous l'invocation de S. Nicolas, existait déjà au 16ème  siècle, comme le prouve une tombe qu'on y voit, et au pourtour de laquelle on lit : CY  GIST  CLAVDE  RONDOT,  FILS  DE  HON.  HOMME  NICOLAS  RONDOT, QUI TRESPASSA  le  24e de sept. 1556. L'image de Claude Rondot est gravée sur la tombe. II a les mains jointes, la tête nue, et porte un costume civil bien drapé et d'un agréable effet.

    Principales activités au XIXème siècle

     

    Exploitation de minerai de fer en grains
    Bois de chauffage et de construction de première qualité, qui s'expédient par le Port-Saint-Pierre (commune de Broye)
     Des tisseranderies établies à Aubigney et dont les tissus ont de la réputation, produisent annuellement plus de 6000 mètres de toiles de chanvre, nappes, serviettes, mouchoirs de poche, etc., qui se vendent dans les villages alentour.


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Janvier 2017 à 17:57

    Intéressant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :